PRESS BOOK

Le premier spectacle auquel vous avez participé et quel souvenir en retenez-vous ? 
Bacteries Blues au café-théâtre Le Fanal, engagée par mon professeur Jean Périmony. Quelle confiance ! Merci encore de tout mon cœur, Péri ! Interview de Christine Murillo pour le blog de l'Oeil d'Olivier - 15/09/2021

Mon prof, Jean Périmony, m'a donné deux consignes : m'armer de patience. Et tirer avantage de mes particularités. » Interview de Sara Giraudeau pour l'Obs - 26/12/2020

"Jean Périmony, qui a formé un paquet d’acteurs dont Cluzet, Azéma, Dussollier et dont je suivais les cours d’art dramatique avait un don pour nous distribuer. En 3ème année, il me confie le rôle de Richard III, personnage violent, roublard, manipulateur, mégalo, assoiffé de pouvoir, rôle en apparence très éloigné de moi. Et bien, ça s’est fait presque tout seul, tout était déjà là sans que j’en ai conscience. Il m’a permis d’accepter ma part d’ombre, indispensable quand on exerce un métier public qui nous expose et nous confronte à des gens qui ne sont pas des enfants de cœur." Interview de Cyril Dion pour GQ Magazine - 27/03/2019

"Le bac, « enfin ! », en poche, elle rencontre son maître, « le merveilleux » Jean Périmony, de la réputée école Périmony. « Mes parents avaient réussi dans ce métier, mais moi, en étais-je capable ? Tous mes complexes, ma petite voix, ont rejailli sur scène. Jean Périmony m’a dit cette phrase que je n’oublie pas : « Vos défauts d’aujourd’hui seront vos qualités de demain ».
Interview de Sara Giraudeau pour Le Télégramme - 27/05/2018

La Croix

"Grâce à l’enseignement de Jean Périmony, les portes du conservatoire se sont ouvertes ."

Interview d'André Dussollier - 11/01/2019

express
En trente-cinq ans, Périmony a "épanoui" un nombre impressionnant de "très belles personnalités". Et lorsqu'on lui demande d'en citer quelques-unes, il le fait avec une légère réticence. Fanny Ardant, Sabine Azéma, André Dussollier et Nicole Garcia. "Des gens de passion, d'une exigence absolue envers eux-mêmes."
"49è Festival de Cannes - Jean Périmony, professeur" de Florence Mendel

logo Télérama
"Une cinquantaine de mes anciens travaillent en ce moment à Paris, se réjouit Jean Périmony qui conclut, il faut dire aux jeunes d’aller au spectacle, de se nourrir, de lire et de garder les yeux ouverts…"

logo Le Guide Du Comédien
Guide du Comédien : Est-il possible de déceler au premier coup d’œil de la « graine de grand comédien(ne) » ou cela est-il un mythe ?
Jean Périmony : Il y a des gens qui arrivent avec des qualités magnifiques. Tout dépendra du travail, de la chance, du hasard et de la passion.

logo New York Times
“There’s a big difference between American and French audiences,” said Ms. Périmony, whose father, Jean Périmony, is the founder of the School of Dramatic Arts in Paris. “The French are more romantic and prefer comedies. They aren’t looking for anything too shocking, while American plays address taboo subjects."


Consulter l'article Wikipédia sur Jean Périmony

ina logo
Interview de Jean Périmony et de ses élèves en 1966 pour l'émission "Les Démons et merveilles du cinéma"


© 2023 Cours d'Art Dramatique Périmony
Retrouvez-nous sur